Accueil > Votre parcours de soins > Conseils > L'alopécie ou perte de cheveux

L'alopécie ou perte de cheveuxImprimer cette page

La chute des cheveux, poils, cils et sourcils ou alopécie est un effet secondaire courant de la chimiothérapie et de la radiothérapie. L’alopécie est temporaire, partielle ou totale. Les cheveux et le reste de la pilosité repoussent dès l’arrêt du traitement. 

La chimiothérapie et la radiothérapie font-elles toujours tomber les cheveux ?

 

Tous les traitements de chimiothérapie et de la radiothérapie n’entraînent pas ce phénomène. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte :

- Certaines molécules entraînent plus que d’autres la chute des cheveux
- Certaines personnes ont une nature de cheveux beaucoup plus résistante.

Dans tous les cas, le médecin vous signalera si le traitement prescrit peut provoquer l’alopécie. 


La chute des cheveux :

La chute des cheveux commence généralement deux à trois semaines après le début de la chimiothérapie. Elle peut être brutale ou espacée. Elle peut être précédée ou accompagnée de douleurs ou de picotements au niveau du cuir chevelu pendant quelques jours.
 

En cas de chute partielle des cheveux, il est conseillé :

- de se laver les cheveux la veille ou le matin même de la séance de chimiothérapie (utiliser un   shampoing doux) puis attendre 3 à 4 jours après la séance avant de se laver les cheveux
- d'utiliser une brosse simple souple et des shampoings doux
- de sécher vos cheveux à la serviette ou à froid au sèche-cheveux ou à l'air libre
- de renoncer temporairement aux couleurs et permanentes


 

 

En cas d’alopécie certaine, une coupe de cheveux courte peut aider à se préparer en réduisant le volume de cheveux à tomber.

Certaines personnes optent pour un rasage préalable du cuir chevelu. Cela n’est pas obligatoire. Ses conseils ne sont valables que selon votre propre appréciation.

Il est également recommandé d’avoir fait le choix d’un dispositif capillaire de substitution avant le début de la perte des cheveux.

Le port d’un casque réfrigérant vise à limiter la chute des  cheveux. Il peut être proposé pendant le temps de perfusion de la chimiothérapie et l’équipe soignante vous en expliquera le principe. Toutefois, son efficacité reste très variable. Cela est aussi soumis à quelques contre-indications et l’accord préalable de votre médecin. 


La prothèse capillaire ou autre dispositifs (foulard, bonnet…) :

 
 

Le médecin vous délivrera une ordonnance nécessaire au remboursement d’une partie du prix de la prothèse à savoir 125 euros par la sécurité sociale. Renseignez vous auprès de votre mutuelle qui peut également prendre une partie en charge.

Vous avez la possibilité de rencontrer des professionnels dans des enseignes spécialisées pour l’orientation, l’achat du dispositif et des conseils personnalisés, cela dans le cadre de rendez-vous individuels. Les coordonnées et catalogues sont disponibles dans les services ou remis lors des consultations. Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre coiffeur habituel ou de votre pharmacie.

Si vous envisagez le port d’une perruque, sachez qu’il existe une gamme très variée en termes de style de coupe, de couleur...Certaines personnes choisissent des modèles proches de leur chevelure, d’autres adoptent un nouveau style.


Quelques recommandations
 :

  • Prendre le temps de choisir, de faire des essais
  • Choisir selon ses gouts, ses envies et sa personnalité
  • Se faire accompagner par un proche


Si vous ne souhaitez pas porter de perruque ou si vous la portez de temps en temps ; les foulards, les bandeaux, chapeaux, casquettes, sont des alternatives ou des compléments. Ils sont confortables pour votre domicile ou par grande chaleur. Il existe de nombreux modèles et ils ont l’avantage de constituer une dépense plus limitée.
 

 Dans tous les cas, l’idéal est de trouver la solution avec laquelle vous vous sentez bien et en cohérence. 

NB : quelques dons de perruques sont faits dans les services. Des associations de patients peuvent aussi en redistribuer ou offrir une participation financière. D’autres informations sont disponibles sur certains sites internet qui permettent la possibilité d’échanges ou de dons

·         les Essentielles : www.essentielles.net

·         les Impatientes : www.lesimpatientes.com

·         la Ligue contre le cancer : www.ligue-cancer.net


Soins du visage :

Le maquillage peut masquer la perte des cils et des sourcils. Vous pouvez demander avis et conseils auprès des esthéticiennes qui assurent les soins et les explications sur la technique de maquillage (dessin du sourcil…)

La sécheresse des yeux après la chute des cils peut être prévenue par des soins quotidiens (rinçage doux à l’eau claire, collyres, larmes artificielles) et de les protéger avec le port de lunettes solaires. 


La repousse des cheveux :

 Les cheveux et poils repoussent le plus souvent à la fin des traitements (environ 3 mois après l’arrêt du traitement). L’aspect des cheveux peut-être modifié lors de la repousse (couleur et nature) mais ils retrouvent souvent leur aspect d’origine. Par ailleurs, il vaut mieux éviter les traitements susceptibles d’abîmer les cheveux dans les 6 premiers mois de repousse (couleur, permanente, brushing, défrisage…).

Une alimentation équilibrée, riche en protéine, minéraux et vitamines favorise une repousse de bonne qualité.

Haut de page

Les actualités

  • La Ligue en quelques chiffres

    Créée il y a 100 ans cette année, la Ligue contre le cancer œuvre au quotidien pour ses valeurs fondatrices.
    En 2017, le comité d'Eure-et-Loir aura permis...

    Lire la suite...

  • Lancement du 3ème plan cancer

    Le Plan cancer 2014-2019, présenté par le président de la République le 4 février 2014, lors de la cinquième édition …

    Lire la suite...

  • Ouverture d'un pôle de senologie à la clinique St François

    La clinique Saint-François met en place, au sein de sa structure, un pôle de Sénologie.

    Lire la suite...

Toutes les actualités

3C28 - http://www.3c28.fr